La politique américaine est souvent résumée à l’ancien président Donald Trump et à cette image conservatrice qu’il a donné aux États-Unis ces quatre dernières années. Mais nous ne parlons pas assez des changements progressistes.

Kamala Harris, devenue la première femme noire vice-présidente des États-Unis, est un modèle pour de nombreuses femmes. Une autre héroïne, méconnue par les Français, bouscule les codes et fait figure de modèle dans la lutte pour l’égalité. Il s’agit de Sarah McBride, élue, depuis le 3 novembre 2020, première sénatrice transgenre de l’histoire des États-Unis.

Avec 86 % de voix, Sarah McBride remporte largement l’élection et devient sénatrice du Delaware. Elle est engagée depuis longtemps dans la politique américaine. Sa carrière commence en 2008 lorsqu’elle apporte son aide au gouverneur Jack Markell dans la campagne pour sa réélection. Par la suite, elle se rapproche de la famille Biden et est élue présidente du corps étudiant de l’American University, université privée située à Washington D.C.. Après son mandat, Sarah McBride fait son coming-out et prône les droits LGBTQ+ pendant le second mandat présidentiel de Barack Obama, durant lequel elle devient la première femme transgenre employée à la Maison Blanche. En 2013, alors porte-parole d’Equality Delaware – organisation dont l’objectif est « d’assurer et de promouvoir la dignité, la sécurité et l’égalité pour tous les Delawareans lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres » -, elle se bat pour faire adopter une loi pour la protection des habitants du Delaware contre la discrimination liée au genre, avec le soutien du procureur Jack Markell.

Sarah McBride rejoint le comité de pilotage de Trans United for Hillary en 2016 et soutient la démocrate Hillary Clinton à l’élection présidentielle. Lors de la Convention démocrate du 28 juillet de la même année, elle est la première personne transgenre à prendre la parole, une première dans l’histoire politique du pays. Son succès au sein du Parti Démocrate est de plus en plus important, ses engagements et ses valeurs sont au cœur des débats actuels.

La victoire de Sarah McBride au poste de sénatrice montre que les mentalités continuent de progresser. Certes, les États-Unis sont un pays très divisé, avec à la fois une population très conservatrice et une autre plutôt avant-gardiste et ouverte d’esprit. Même si la présidence de Donald Trump a engendré beaucoup d’inégalités et de questions sociales, il faut retenir les victoires comme celle de Sarah McBride. Celles-ci montrent que les mœurs et les opinions peuvent évoluer, c’est un petit pas de plus vers l’égalité !

Hannah Lemarignier

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #MONDIAL
#Les commentaires sont clos