Considéré comme l’un des street-artistes les plus influents du monde, Shepard Fairey est désormais une figure incontournable de l’art contemporain.

Shepard Fairey est né en 1970 à Harleston en Caroline du Sud. Il découvre l’univers du graphisme dès l’âge de 14 ans. Quelques années plus tard, il obtient un diplômé du lycée de Wando, puis du prestigieux Rhode Island School of Design. En parallèle de ses études, avec sa nouvelle bande d’amis de Rhode Island School of Design, ils créent à partir de l’effigie du Catcheur André Roussimoff dit « André the Giant », une série de stickers et d’affiches qu’ils collent un peu partout sur les murs des villes américaines de manière illégale. C’est l’une des caractéristiques d’expression clandestine du street art.

Au milieu des années 90, Shepard Fairey choisit le slogan Obey comme signature et marque de fabrique, il s’est inspiré du film de science-fiction Invasion Los Angeles de John Carpenter, dans lequel il reprend plusieurs slogans comme Obeyou This is Your God.

En 1998, Fairey doit modifier son logo, car la société Tian Sport menace de le poursuivre pour utilisation illégale de sa marque : « André the Giant ». Quelque temps plus tard, il décide de lancer sa campagne de street art à l’international. Et devient rapidement, à partir des années 90, l’un des pionniers du street art en réalisant des séries de dessins pour vêtements, skateboards, accessoires, pochoirs, coussins ou encore tasses.

C’est en 2008 qu’il est propulsé sur la scène médiatique lors de la campagne présidentielle américaine, où il réalisera le célèbre poster « HOPE » de Barack Obama. Shepard Fairey est un artiste engagé, en effet dans chacune de ses œuvres il dissimule un fort message politique. Il n’hésite pas à afficher son désaccord avec Donald Trump et a mettre en avant son combat pour la planète, en réalisant une œuvre pour la COP 21 à Paris.

Shepard Fairey figure parmi le top 5 des artistes Street Art des plus suivis au monde et s’inscrit dans le mouvement de l’art contemporain. Aujourd’hui, il continue à produire des œuvres à travers le monde, notamment en France dans le 3èmearrondissement où il réalise une fresque pour rendre hommage à l’attentat du 13 novembre 2015.

Aurore Lecompte

À EXPLORER : > Le site Obey Giant

#D'autres articles ?
  • Street Art (couverture)

    Athènes : ville du Street art ?

    Athènes, reconnue pour les sites antiques qui la surplombent, est en passe de devenir la c…
  • Yarn_bombing

    Le “Yarn Bombing”, où comment tricoter la ville

    Vous devez vous demander comment en entrant dans la catégorie street d’art du site Hashtag…
  • Imprimer la rue !

    Raubdruckerin est un terme allemand qui peut se traduire par «impression pirate». Ce mot d…
  • Street art : où sont les femmes ?

    Quand l’on pense au street art, les premiers noms qui nous viennent à l’esprit sont …
  • Le M.U.R.

       Si le statut de l’art urbain reste compliqué de nos jours, certaines personnes accepten…
  • Noël dans le street art

    Quand les murs se mettent dans l’ambiance de Noël, les « street artistes » usent de leur h…
#Plus à ce propos ? #STREET ART
#Les commentaires sont clos