Films d’animation, adaptations de roman, documentaires, comédies, vidéos d’archives … S’il y a bien une catégorie de film intrigante et pour le moins éclectique, c’est bien celle des séances spéciales … Mais lesquels sortent du lot ?

Pour moi, il y a trois films qui se détachent clairement dans cette catégorie : le film d’ouverture, Play, une comédie d’Anthony Marciano très drôle et émouvante, la nouvelle réalisation du studio Dreamworks, Abominable, qui fait déjà couler énormément d’encre, et le dernier film de Roman Polanski, J’accuse, d’après l’affaire Dreyfus avec notamment Jean Dujardin dans le rôle d’un capitaine de l’armée française.

Mais intéressons nous aux films qui seront encore au programme ce week-end. Il y a encore 11 séances qui vous permettront de voir 7 films différents, et, je trouve, que 4 se détachent, notamment grâce à leurs castings : Chanson douce, La Vérité, Marriage Story et The Old Man and the Gun.
Avec Chanson douce, l’excellente Karin Viard interprète une nounou qui s’attache énormément aux enfants qu’elle garde et qui prend de plus en plus de place dans la famille. Cette comédie questionne beaucoup sur le rôle envahissant de la nourrice et montre aussi quelques difficultés du métier. La Vérité est un film entre « vérité » et fiction qui s’appuie sur la vie et le personnage de Catherine Deneuve, interprété par elle-même. On y découvre des facettes vraies, ou fausses, de la célébrité et les dessous de sa vie privée. Avec Marriage Story, Noah Baumbach propose une comédie dramatique dans laquelle il se met en scène au côté de Scarlett Johanson. Leur couple se confronte au problème du divorce, une situation plutôt banale qui trouve place dans ces séances spéciales, annoncées comme sélection d’un « cinéma qui croise les autres arts ». A moins que leur nombre, la quinzaine parfaite, ne soit le clin d’oeil discret à un autre festival, plus au sud, à Cannes, Alpes Maritimes, région Paca.
Enfin, The Old Man and the Gun, vous permettra de découvrir l’histoire d’un braqueur de 78 ans, qui ne se lasse pas ni de son métier ni de l’évasion, toujours et encore. Comme Robert Redford qui incarne ce personnage de gentleman braqueur.

Ces derniers films présentent donc tous des acteurs iconiques, et vous permettront de voter à la sortie des séances. Car ils font partie d’une des catégories pour laquelle vous pouvez attribuer une note de un à cinq. Déchirer une entaille dans un bout de carton pour décerner le prix du public au film.

Baptiste Rapine.

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #FIF EDITIONS PASSÉES
#Les commentaires sont clos