Le réalisateur Quentin Reynaud, ancien tennisman de haut niveau, revient avec un véritable drame sportif sur le tennis. Nous y retrouvons Thomas Eddison (interprété par Alex Lutz). A 37 ans, c’est un ancien sportif de haut niveau en fin de carrière qui voit resurgir tous ses souvenirs d’enfance lorsqu’il retente Roland Garros pour sauver son honneur après sa défaite en 2001. Le film revient sur son parcours mais aussi sur la relation qu’il entretient avec sa femme (jouée par Ana Girardot), ancienne tenniswoman, qui elle, a arrêté sa carrière pour se consacrer à son fils.

Le film est prenant, nous y retrouvons un Alex Lutz très touchant, déchiré entre le constat de son corps vieillissant et le plaisir et l’adrénaline que lui procurent la pratique de ce sport. C’est ce déchirement que nous raconte le film et comment il va l’amener à s’éloigner de sa famille à qui il avait pourtant promis d’arrêter le tennis. Nous sommes partagés entre la haine et la compassion pour cet homme si incapable de passer outre son égoïsme. Mais l’histoire est belle. Tout en suivant son parcours à Roland-Garros, nous suivons aussi l’avancée de sa relation avec sa femme et son fils qui se joue sur un autre court, tout aussi essentiel. Autre personnage fort de ce film, sa mère (interprétée par Kristin Scott Thomas), qui est aussi sa coach et pour qui les résultats sportifs de son fils ont toujours parasité l’amour qu’elle lui portait. Plus le film avance, plus nous avons l’espoir qu’il gagne ce tournoi. Tout se jouera dans le 5 ème set de ce match. Un match qui oppose un ancien sportif à l’image de son propre vieillissement.

Le film sort le 2 décembre 2020 en France et vous promet de belles et fortes émotions.

Jeanne Perdreau

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #Programmation
#Les commentaires sont clos