La naissance de mon projet

Au sein de l’Atelier d’Environnement Professionnel, j’aborde entre autres les collaborations entre marques et artistes dans la confection de vêtements (Cf. partie 3.1). De-là est venu mon idée artistique : partir de cette forme d’artketing pour créer une robe. Pour ce faire, j’ai collaboré avec un artiste nantais, Jean-Nicolas Gaillard (Janico de son nom d’artiste), Marianne Gaillard, une sérigraphe et une couturière, Catherine Cudennec.

L’objectif de mon projet

L’objectif premier de ce projet est de s’essayer à l’artketing. Mon intention réside aussi à valoriser un artiste local, en mettant en avant certains éléments de ses œuvres sur une robe. Présenter ce vêtement à l’ensemble de l’équipe enseignante du BUT Information et Communication, ainsi qu’à mon entourage, me semble pertinent dans cette volonté de mise en valeur. Le but est également de mettre en avant le métier de sérigraphe qui par son savoir-faire, s’oppose aux productions de masse. Or, si le monde vit dans la précipitation, dans l’achat de produits manufacturés abondants, il est important de penser aux travaux artisanaux qui donnent une valeur à l’achat. En effet, il semble agréable de donner du sens à ce que l’on fait, ce que l’on a, ce que l’on porte.

Une forme d'artketing

Victoire Aubert

(Réalisé dans le cadre de l’Atelier d’Environnement Professionnel – partie projet artistique)

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #CRÉATIONS
#Les commentaires sont clos