Le 20 Novembre dernier, une marée violette envahit les rues françaises. Luttant contre les violences et discriminations faites aux femmes, les cortèges de manifestants se vêtissent de violet pour incarner la lutte. Pourquoi faire de cette couleur le symbole des luttes féministes ?

En réalité, tout commence au début du XXe siècle. Cette époque marque l’apparition du mouvement des suffragettes au Royaume- Uni, notamment avec le collectif Women’s Social and Political Union (WSUP). Cette organisation est fondée le 10 octobre 1903 à Manchester, par Emmeline Pankhurst et ses filles Christabel et Sylvia. Elle est à l’origine du mouvement des suffragettes : premier mouvement féministe en quête d’égalité des sexes. Le collectif WSUP est, à l’époque, connu pour ses actions virulentes et très controversées. En effet, ces femmes organisaient régulièrement des actions fortes ayant pour objectif de faire réagir. Une de leurs actions tristement menée est le Vendredi Noir du 18 novembre 1910. Il s’agit d’une manifestation pour le droit de vote des femmes qui tourne au cauchemar et finit rapidement dans le sang. La police est en effet intervenue pour disperser la foule de manière violente, engendrant des agressions physiques et sexuelles sur les femmes manifestant. Malgré le fait qu’il soit controversé, ce collectif a pris de l’ampleur non seulement grâce à ses actions coups de poing mais également de part son identité visuelle forte.

La volonté ici est de se démarquer dans l’espace social avec des couleurs vives et fortes de sens. Les suffragettes choisissent alors le vert, le blanc et le violet pour incarner leur lutte. Chacune de ces trois couleurs a bien évidemment une signification forte pour le féminisme. Tout d’abord, le vert symbolise l’espoir d’une société plus égalitaire, d’une ère où les femmes possèderaient les mêmes droits que les hommes. Le blanc, quant à lui, représente la pureté. Enfin, le violet exprime une signification plus recherchée et approfondie. Ici, il se réfère à la couleur du sang royal, supposément présent dans les veines des femmes luttant pour leurs droits. Cette couleur illustre ainsi la dignité, la grandeur et la légitimité d’un tel combat. Ces trois couleurs sont donc présentes à chaque action des suffragettes et créent une identité au combat.

Au fil des années, les luttes féministes continuent de s’emparer du violet pour symboliser leurs combats mais abandonnent lentement le vert et le blanc. En effet, le violet représente également l’alliance entre le bleu et le rose, deux couleurs traditionnellement genrées. Symbolisant l’union entre les sexes, la suppression des hiérarchies et des discriminations : l’harmonie pure et simple.

Le violet féministe se démarque de cette façon, puisqu’il s’est aujourd’hui répandu à travers le monde. Depuis le Royaume-Uni, il conquiert rapidement l’Europe puis s’étend jusqu’en Amérique latine.

Traversant les époques, les océans et les frontières, le violet s’impose alors comme symbole universel du féminisme.
Tant que les discriminations et oppressions subsisteront, la marée violette continuera de déferler.

Manon BLIGUET

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #HISTOIRE
#Les commentaires sont clos