Ninjababy, film norvégien réalisé par Yngvild Sve Flikke, raconte l’histoire de Rakel, une jeune femme sans trop d’argent qui passe son temps à dessiner. Elle vit dans un petit appartement avec une amie et profite pleinement de sa jeunesse jusqu’à ce chamboulement : Rakel apprend qu’elle est enceinte de six mois et demi. Ce n’est pas rien comme nouvelle, surtout quand elle pensait s’être assez protégée avec les moyens de contraception. Il lui faut ensuite du temps pour accepter le fait qu’elle ne pourra pas avorter et assumer ce bébé qu’elle ne désirait pas.

Elle commence donc à chercher qui est le père de l’enfant, parmi tous les hommes avec qui elle a couché. Elle finit par trouver rapidement en faisant le tri et annonce au papa qu’elle souhaite faire adopter le bébé, puisqu’elle ne veut pas le garder. Rakel a beaucoup de mal à s’attacher au petit être qui se trouve dans son ventre et cherche mille solutions pour s’en débarrasser après l’accouchement. À votre avis, comment va-t-elle gérer la venue de son enfant au monde ?

C’est une comédie vraiment drôle, avec quelques scènes très rythmées qui fonctionnent comme des sketchs. Les personnages sont très bien développés. Il y a aussi le dessin qui occupe une place importante dans le film, car ce sont les illustrations de Rakel qui raconte son histoire. Ça rajoute de la fantaisie et de l’humour au film. Le dessin du bébé sortant de l’imagination de la jeune femme et qui lui parle nous permet de suivre les émotions qui traversent Rakel, rôle joué par la brillante Kristine Kujath Thorp.

C’est un très bon film à voir en famille ou entre amis, qui en fera rire plus d’un et abordant des sujets autour de la sexualité encore méconnus pour beaucoup ! Qu’attendez-vous pour aller le voir ?

Louise Ménard

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #PROGRAMMATION
#Les commentaires sont clos