Une discussion banale, du chocolat chaud, dans l’aqua. En bruit de fond, Maëliss, interface, fait des bêtises. La conversation s’oriente alors vers le film d’ouverture L’Origine du monde. Plusieurs étudiant.e.s rejoignent la discussion, un débat commence alors :

“C’est une très bonne comédie française qui amène le rire et qui ose, qui réinvente, qui enchaîne les blagues et ça fait du bien” affirme un étudiant. “On pourrait penser qu’ils vont se perdre, mais non pas du tout”.

Un autre étudiant, en parlant de Laurent Lafitte, confirme : “Personne n’avait osé parler de ces sujets et il l’a fait. Il s’est demandé “Qu’est-ce qui pourrait faire parler ?”. Et il s’est dit “J’y vais””.

Une autre répond : “C’est vrai qu’on parle du sexe féminin, ce dont on n’a pas l’habitude. Et surtout, on nous montre une scène entière de nudité et ça change. D’ordinaire c’est uniquement dédié au sexe les scènes de nu et non pas à une scène de cinéma banale. Ici ça paraît tout à fait normal et c’est bien.”

“Tout ce qui tourne autour du sexe est tabou, de moins en moins mais on ne sait pas comment en parler. Selon moi, c’est parfois pensé de façon maladroite avec par exemple les scènes d’agressions sexuelles, mais le sujet est cependant abordé et je trouve que c’est une bonne chose” ajoute un étudiant.

“L’humour et l’absurde ont été poussés au-delà de leurs limites, ce qui peut plaire comme déplaire. C’est vrai que certaines scènes peuvent sembler inutiles comme la mère qui surenchérit sans cesse avec ses histoires farfelues.”

Une autre étudiante ajoute : “J’aime bien l’humour noir mais il est vrai que certaines scènes étaient un peu trop poussées pour moi.”

“Dans tous les cas c’était un pari de le mettre en ouverture car il peut sembler osé de le proposer en tant que film tous publics. Mais d’un autre côté, il permet de faire parler de lui autour d’un chocolat chaud.”

Après plusieurs discussions et débats, nous en avons donc conclu que ce film plaît et fait parler de lui. À vous de faire votre opinion en allant le voir en salle dès le 4 novembre !

Laure Chapelain & Maël Jean

P.S : À la fin du film, ne vous précipitez pas trop vite vers la sortie ! Une surprise vous attend dans le générique.

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? Archives-FestFilm2020
#Les commentaires sont clos