Hier soir, l’Origine du monde, film de Laurent Lafitte, a ouvert la 11ème édition du Festival International du Film. Avec cette adaptation de la pièce de théâtre éponyme de Sébastien Thiéry, il réussit avec brio sa première réalisation.

Jean-Louis réalise en rentrant chez lui que son cœur s’est arrêté. Plus un seul battement dans sa poitrine, aucun pouls, rien. Pourtant, il est conscient, il parle, se déplace. Est-il encore vivant ? Est-il déjà mort ? Ni son ami vétérinaire Michel, ni sa femme Valérie ne trouvent d’explication à cet étrange phénomène. Alors que Jean-Louis panique, Valérie se tourne vers Margaux, sa coach de vie, un peu gourou, pas tout à fait marabout, mais très connectée aux forces occultes. Et elle a une solution qui va mettre Jean-Louis face au tabou ultime…

Le tabou ultime : le sexe. Dès le début du film, on entre dans le vif du sujet. Le titre est assez explicite sur le thème du film. Cette comédie aux situations décalées et aux dialogues loufoques provoque de nombreux éclats de rire (qui s’entendent même à travers les masques ! ).

Les personnages et leurs interprètes contribuent activement au côté décalé du film. Laurent Lafitte et Karin Viard sont capables de tout pour prendre en photo l’origine du monde, Nicole Garcia n’est pas totalement gourou mais pas loin quand même et Vincent Macaigne interprète un vétérinaire… pour les humains. Ces acteurs et actrices signent d’excellentes performances, qui vont certainement permettre à ce film de se hisser dans le top des comédies de 2020.

Un film surréaliste et drôle, à ne surtout pas manquer !

Justine Boislard

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? Archives-FestFilm2020
#Les commentaires sont clos