L’association Amnesty International

Interview de Garance Fontenit, présidente d’Amnesty International antenne jeune de la Roche-sur-Yon

Garance Fontenit, présidente d’Amnesty International, est étudiante en deuxième année de double licence droit et langues étrangères appliquées à la Roche-sur-Yon. Elle a 19 ans et est originaire de Pouzauges où elle est bénévole dans une autre association : AMI, une association d’accueil des migrants sur le territoire du Pays de Pouzauges. Elle organise des accompagnements en tout genre pour ceux-ci (social, cours de français, logement, …).

 

En quelques mots, qu’est-ce qu’Amnesty International et pourquoi cette association se bat-elle?

Amnesty International est un mouvement mondial indépendant qui a été fondé en 1961. Il a pour but de faire respecter, de défendre ainsi que de promouvoir les droits humains inscrits dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948. Ce mouvement se bat pour plusieurs causes notamment la lutte contre les discriminations, l’abolition de la peine de mort, la liberté d’expression et plein d’autres encore !

Comment t’es venu l’envie de créer l’antenne Amnesty jeune sur le campus de La Roche-sur-Yon ?

Je connais Amnesty International depuis plusieurs années déjà. Venant d’une petite ville où il n’y a que très peu d’étudiants, je n’ai pas eu l’occasion de m’engager dans une antenne jeune auparavant. Quand j’ai commencé mes études à sur la Roche-sur-Yon, j’ai cherché une association dans laquelle m’engager mais je n’ai pas trouvé de structure faite pour les jeunes dans le domaine des droits de l’Homme. J’ai donc contacté le groupe local et le siège national d’Amnesty France pour créer une antenne jeune. C’est grâce à leur soutien que celle-ci a pu voir le jour.

Pourquoi as-tu ressenti le besoin de la créer ?

Pour plusieurs raisons. La première, c’est que le groupe local, déjà installé depuis plusieurs années dans la ville de la Roche-sur-Yon, est dynamique en particulier dans le domaine d’éducation aux droits de l’Homme (l’un des thèmes qui me motivent le plus). La seconde est que je trouvais dommage qu’aucune “structure” de ce type ne soit présente dans notre ville, qui comporte quand même beaucoup d’établissements scolaires (lycées et études supérieures). Par cette antenne, je voulais que les jeunes ayant les mêmes convictions puissent se rencontrer et agir ensemble pour la défense des thèmes qu’ils choisissent.
Je voulais donner l’occasion à tous de pouvoir agir dans la défense des droits de l’Homme.

Pourquoi avoir préféré Amnesty et pas une autre association concernée par les droits de l’Homme (Ligue des droits de l’Homme par exemple) ?

Le choix n’a pas été facile. J’ai beaucoup hésité entre créer une antenne ou m’engager dans une association déjà présente sur le campus ou dans la ville de la Roche-sur-Yon. J’ai préféré ouvrir une antenne jeune car Amnesty International défend des causes très variées, ce qui permet d’agir pour beaucoup d’entre elles en même temps. La liberté d’organiser les actions que l’on veut m’a aussi convaincue. Je connaissais de plus bien mieux le fonctionnement de ce mouvement que les autres, ce qui est important pour créer une antenne jeune. C’est aussi pour ça que j’ai choisi Amnesty.

Quels seront les rôles attribués aux jeunes de cette association ?

Les rôles peuvent être nombreux : gestion du compte Instagram, organisation d’évènements en présentiel, intervention dans les écoles pour éduquer les plus jeunes aux droits de l’Homme, développement d’une visibilité physique et digitale, préparation d’un ciné-débat ou d’une conférence… Tout dépend des actions que l’antenne jeune choisira de réaliser. Si certains ne pensent pas avoir assez de temps pour s’engager dans celle-ci, ils peuvent aussi avoir un rôle de présence lors des manifestations en présentiel.

Où en es-tu dans la conception de ce projet ?

L’antenne jeune est maintenant créée et compte une vingtaine de membres qui viennent de plusieurs établissements scolaires différents. Le contexte sanitaire nous empêche de faire des actions en présentiel alors nous allons commencer par des actions à distance en utilisant les réseaux sociaux. Tu peux d’ailleurs suivre notre compte Instagram : @antennejeunelrsy pour participer à nos premières actions !

Comment fait-on pour en savoir plus sur cette association et pour s’inscrire ? L’inscription est payante ?

Il suffit d’envoyer un mail à l’adresse de l’antenne jeune (ajuniversitelarochesuryon@amnestyfrance.fr) ou sur mon adresse mail étudiante (garance.fontenit@etu.univ-nantes.fr) en me précisant pourquoi tu souhaites faire partie de l’antenne et ton identifiant Messenger pour que je puisse t’ajouter à notre groupe. L’adhésion est totalement gratuite !
Si tu souhaites plus d’information n’hésite pas à envoyer un mail sur une de ces adresses !

 

Interview réalisée par Romain BERTIN

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #CAMPUS LRSY
#Les commentaires sont clos