Acteur, humoriste, réalisateur, scénariste, metteur en scène, producteur, monteur, musicien et compositeur, il est surtout connu pour avoir créé et incarné le rôle principal de la série culte Kaamelott (dont la suite tant attendue est prévue pour octobre 2020). Ou encore ces dernières années les films Astérix : Le Domaine des Dieux et Astérix : Le Secret de la potion magique.

« J’essaye de faire en sorte que la comédie soit un genre fait avec sérieux. C’est ce que j’ai essayé de faire avec Kaamelott. » Alexandre Astier est une personnalité française aux multiples casquettes.  L’humoriste, acteur, scénariste, réalisateur français n’était pourtant pas vraiment destiné vers la comédie et la télévision…

Né le 16 juin 1974 à Lyon dans une famille composé de comédien et de comédiennes, le jeune Alexandre se prédestinait à la musique, puisqu’il composait déjà ses premières mélodies à l’âge de 10 ans, ce qui lui permit d’entrer au Conservatoire Supérieur de Musique au sein duquel il s’est formé à la musique classique pendant quelques années. Il a ensuite poursuivi ses études à l’American School of Modern Music à Paris où, en parallèle, il suivait également des cours de théâtre. Le goût des planches le mène à l’écriture de pièces comiques qu’il joue par la suite à Lyon comme Poule fiction, L’étrange assistant du Docteur Lannion et Le journal du froment en 1997, 2000 et 2002. En 2001, il co-écrit, joue et compose les musiques de courts métrages comme Soyons sport et Un soupçon fondé sur quelque chose de gras.

C’est en 2002 qu’il réalise le préquel de ce que allait devenir la cultissime série Kaamelott en un court-métrage de 14 minutes, Dies iræ, qui lui vaut le prix du public du festival Off-Courts en 2003. Alexandre Astier se consacre ensuite entièrement à la série Kaamelott ; série complètement décalée narrant les histoires d’Arthur et des Chevaliers de la Table Ronde ; refusant même l’aide de scénaristes pour le projet. Il devient ainsi le scénariste, le compositeur, le réalisateur et l’acteur principal de sa propre série, faisant même participer sa famille. Parallèlement à Kaamelott, Alexandre Astier a joué dans de nombreux longs-métrages jusqu’en 2012, où il a présenté son premier-long métrage David et Madame Hansen qe là encore il a écrit, produit, réalisé, monté et composé lui-même, ainsi qu’une autre de ses pièces de théâtre Que ma joie demeure !

Tandis que Kaamelott était en pause, Alexandre Astier s’est consacré ces dernières années à divers projets comme la création de bandes-dessinées basées sur l’univers de Kaamelott, divers rôles aux cinémas ou dans des émissions télévisées ou bien encore un spectacle humoristique sur un sujet scientifique,  L’Exoconférence en 2014, et deux aventures donc sur des Gaulois qui boivent de la potion magique et « résistent encore et toujours à l’envahisseur romain » etc.

C’est tout récemment, qu’il a annoncé que le premier film d’une trilogie marquant la fin de la série Kaamelott sortira le 14 octobre 2020 dans nos salles de cinéma françaises. La série est culte. Le film est d’ores-et-déjà très attendu…

Marie Louvancour

 

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #FILMS
#Les commentaires sont clos