Vous ne l’attendiez même pas et c’est précisément pour cela que vous allez l’adorer. C’est l’Ultimate Playlist (Again Sam) du Festival International du Film. Et pourquoi “Playlist Again Sam” ? Mais si mais si … souvenez-vous même si c’est apocryphe

C’est parti. Et mettons-nous d’accord. Même si c’est étrange, il y a toujours un rapport. Toujours.

Volume 1.

  1. La maman et la putain. Mais version Diabologum (somptueux).
  2. Populaire. Mais version Nada Surf (jump ! jump !).
  3. A bout de souffle. Mais version Little Rabbits (c’est frais et c’est Godard version remixé).
  4. Amore Mio. Mais version Claude Barzotti (pardon).
  5. Anonymous Club. Et logiquement version Courtney Barnett (vibrant).
  6. Argentina, 1985. Mais version Madonna (qui d’autre ?)
  7. Armageddon Time. Mais version Aerosmith (vers l’infini et au-delà)
  8. Astrakan. Mais version Anouar Brahem Trio (poétique).
  9. Beautiful Beings. Mais version Caetano Veloso (éthéré).
  10. Blaze. Mais version The Blaze (envoûtant).
  11. Blood. Mais version Bené (Corbeille).
  12. Call Jane. Mais version Goldman (because we’re all sister’s Jane)
  13. Chee$e. Mais version Nirvana (fromage et dessert)

A suivre. Parce que quelque chose me dit que ce Volume 1 appelle un Volume 2 …

Affiche de SMITH. A découvrir en version originale.

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #BONUS TRACKS
#Les commentaires sont clos