Annyeonghaseyo !* Et si on parlait des films coréens pour ce mois-ci ?  « Hallyuwood » (mélange du mot « Hallyu » désignant la diffusion massive de la culture coréenne et d’Hollywood) s’impose comme la 3e plus grosse industrie cinématographique. Ce pays d’Asie de l’Est a réussi à s’imposer comme le maître du thriller avec des mélanges dramatiques et sombres. Pour vous imprégner de cette cinématographie venue de la péninsule voici une liste de 5 films qui vous plongeront dans cet univers à découvrir absolument.

Parasite

1) Parasite de Bong Joon-Ho (2019)

On retrouve la famille de Ki-Taek, composée de sa femme Chung-sook, son fils Ki-woo et sa fille Ki-Jung, tous au chômage et qui semblent s’intéresser de près à la famille Park. Leur vie bascule le jour où Ki-woo arrive à se faire recommander pour donner des cours d’anglais chez les Park.

Avec un fond de lutte des classes pour illustrer la réalité de ceux qui veulent se sortir de la misère, ce thriller dramatique a reçu la célèbre palme d’or 2019 en plus de 16 autres récompenses dans divers festivals. 

 

Dernier train pour busan

 

2) Dernier train pour Busan de Yeon Sang-Ho (2016)

Le synopsis est simple. On retrouve un père débordé par le travail qui finit par accompagner sa fille chez sa mère dont il a divorcé. Ils embarquent dans un train KTX où se trouve à bord une personne contaminée par un virus.

La manière dont les clichés « zombie » sont utilisés donne une bouffée d’air frais au classique des morts-vivants. Ce film d’épouvante-horreur fut nominé au festival de Cannes et a reçu 6 récompenses.

 

Old boy

3) Old Boy de Park Chan-Wook (2003)

On arrive ici à la fin des années 80 où un homme se fait enlever et emprisonner sans raison dans une cellule où une télévision lui sert de lien avec le monde extérieur. Relâché sans raison 15 après son enlèvement, l’homme est rongé par une envie de vengeance menée par le questionnement de ses 15 dernières années.

Ce thriller de 2h fut récompensé 13 fois à travers différents festivals et fût tout autant nominé comme par exemple dans la catégorie du Grand Prix du festival de Cannes de 2004.

The strangers

 

4) The Strangers de Na Hong-Jin (2016)

C’est ici dans un petit village rural qui est au centre d’une série de meurtres barbares que l’inexplicable apparaît. Entre l’incompétence de la police et le vieil étranger vivant dans les bois, le village tombe rapidement dans l’horreur. 2h36 de mélange entre épouvante-horreur et thriller qui sera récompensé 11 fois et qui répète que rien dans ce monde n’est prévisible.

 

Mademoiselle

5) Mademoiselle de Park Chan-Wook (2016)

Cette fois, on se retrouve dans la Corée des années 30, pendant l’occupation japonaise. On suit une jeune femme au service d’une riche japonaise qui est elle-même sous la coupe de son oncle tyrannique. Cependant secrets et romance finiront par se mélanger. Park Chan-Wook s’essaye au film d’époque avec des décors raffinés pour montrer que la beauté est le masque de la cruauté. Les apparences, inspirées du roman « Du bout des doigts » de Sarah Waters, pourront être trompeuses.

En espérant que cette liste non exhaustive vous fera envie de découvrir la cinématographie du pays du matin calme. 

(*) signifie « bonjour » en coréen.

Élise Rivière

 

Image de couverture : http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18664200.html

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #AUDIOVISUEL
#Les commentaires sont clos