Ce mardi, au Concorde, a eu lieu la projection des films en région, enchaînement de deux films courts dont Noée dans la tempête et Prince Jordan. Ces deux courts-métrages puissants et mystérieux mettent en scène deux adolescentes différentes mais dont le contexte les rapproche. Des blessures émotionnelles profondes que nous tentons de comprendre, des catastrophes naturelles évoquées ainsi que des plans sombres animent notre curiosité et nous plongent dans ces histoires durant une heure.

Noée dans la tempête, réalisé par Mathilde Chavanne, met en scène Noée, une jeune fille de 15 ans, malheureuse et enfermée dans une vie de famille compliquée. Son père étant à l’hôpital et sa mère accompagnant ce dernier, l’adolescente doit s’occuper de son frère et de sa sœur. Un jour, elle rencontre Oscar, un compagnon de classe, avec qui elle a de nombreux points communs et va vivre une nuit bouleversante. Le second court-métrage, Prince Jordan, dont le réalisateur est Adrien Selbert présent lors de cette séance, suit Linda, une jeune fille revenue dans son quartier anciennement dévasté par la tempête Liliane. Cette catastrophe naturelle a emporté de nombreux habitants de la ville dont Prince Jordan, le petit-ami de Linda et chef de sa bande d’amis. À son retour, rien n’est plus comme avant.

Les deux films, tournés dans notre région, sont bouleversants. Ils nous placent au plus près des personnages et de leurs émotions qui sont sombres, comme la plupart des scènes. Des jeunes dévastés, perdus et seuls sont mis en avant. Linda l’est d’autant plus, elle a tout perdu et ne peut échapper à son passé à la vue de son quartier désormais vide.

Si vous avez raté cette diffusion poignante, une seconde est prévue le 18 octobre à 16h30 au théâtre.

Barbara Spada

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #FIF EDITIONS PASSÉES
#Les commentaires sont clos