Toute la semaine, des souvenirs et des articles liés aux 20 ans du département Infocom de l’IUT de La Roche-sur-Yon. 

François Lamy, promotion 2012 – 2014 en communication des organisations

Pendant le DUT, les stages : En première année de DUT j’ai fait mon stage de fin d’année en communication à la MJC du Plateau à Saint-Brieuc. Et en deuxième année mon stage de fin d’année était au magazine Resource, à New York, un magazine spécialisé dans la photo, la vidéo et le lifestyle, basé à Brooklyn. Je réalisais des vidéos pour le web. Plus précisément les making of de photoshoots et les test d’applications. C’est la première fois que je me suis retrouvé sur des photoshoots. Une grande autonomie m’a également permis de découvrir la ville lorsqu’il s’est agi de couvrir divers événements. Sans parler de la vie à New York avec mes colocataires et leur amis, venus de Corée du Sud, du Japon, du Brésil ou encore de Belgique. Bref une expérience à recommander, bien que coûteuse.

Après le DUT
, en septembre 2014, donc, je suis allé faire la Licence pro audiovisuelle TecamTV à Saint-Dié-des-Vosges que j’ai validée après un stage de fin d’année en développement et production dans la société de prod Froggies Media. J’ai ensuite cherché du travail dans le secteur à Nantes, sans jamais trouver quoi que ce soit. J’ai donc occupé mon temps comme je pouvais en écrivant bénévolement des articles pour un site d’actu/société et en faisant des missions avec mon BAFA. J’ai donc repris des études en Master de communication à l’European Communication School à Paris en 2016. J’ai été embauché fin août chez EndemolShine France, mais cette fois en tant que chargé de création et développement, pour un CDD qui prend fin le 28 juin prochain !

Les souvenirs :
pour moi un de mes meilleurs souvenirs ça aura vraiment été le Festival international du film pendant lequel j’étais dans l’atelier audiovisuel. Nous avons couru après les acteurs et autres réalisateurs pour les interviewer. J’ai été désigné pour mener les interviews, j’adorais l’idée mais je n’avais aucune idée de ce que je faisais. C’était un très bon exercice et ça m’a permis d’échanger avec des acteurs, dans tous les sens du terme, du cinéma, et de prendre la parole face à la caméra. Les cours d’audiovisuel de façon générale sont de bons souvenirs, même les vidéos les plus ratées que nous avions pu faire. Je me souviens de cette vidéo où nous avions jugé pertinent l’idée de manger un McDonald chez Quick #ThugLife avant d’en réaliser le ridicule le plus complet lors de la post-production.

Les cours les plus difficiles
auront été pour moi les cours d’Excel et autres publipostages ; l’horaire du vendredi matin n’aidant en rien naturellement. Assez hermétique aux tableurs, ces cours m’auraient pourtant bien été utiles lors de mes différentes expériences en veille internationale. Un savoir-faire que j’ai dû apprendre sur le tas.

Un souvenir plus joyeux
aura été la soirée où le groupe Is Tropical est venu jouer au Fuzz’Yon. Sachiko, de notre promotion, les ayant rejoint sur scène le temps d’une chanson, “Dancing Anymore”, pour chanter en lieu et place de l’interprète absente ce soir là. Nous avions alors poursuivi la soirée avec les membres du groupe dans la coloc historique du DUT ; une colocation qui se passe de promotion en promotion et où j’ai battu le batteur de Is Tropical à Mario Kart : Double Dash. Sans doute le climax de mes deux années de DUT.

Les projets tuteurés
, en particulier celui que nous avons mené avec Art Vivant Art Utile, qui proposait des installations artistiques au sein du campus, l’expertise de Maryse Souchard, les bons conseils d’Aurélie Beaupel ou encore les connaissances de Claudine Paque, autant de bonnes raisons de conseiller aux nouveaux de participer, de suivre, en somme de profiter de ces deux années de cours auxquels ils ont la chance d’accéder. Le DUT Infocom de La Roche-sur-Yon et ses intervenants sont réputés et il est bien de le réaliser avant de regretter cette période.

Un dernier conseil
que je peux donner c’est de s’ouvrir au maximum à toutes celles et ceux que les étudiant.es pourraient rencontrer. On peut tous apprendre les un.es des autres et chacune de ces personnes rencontrées représente un contact qui pourra vous sortir d’une mauvaise passe ou vous faire rencontrer la bonne personne.

Ambiance lors de l’ouverture du Festival International du Film de la Roche-sur-Yon, en octobre 2012. Doriann Defemme, Marion Lesage et Timothée Fiolleau (promo 2011 – 2013).
#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? # HAPPY BIRTHDAY
#Les commentaires sont clos