À peine tombé dans un piscine, un enfant se transforme en chien en polo rose pétant et se rend à l’école, comme si de rien n’était. Quand Jocelyn DeBoer et Dawn Luebbe, deux réalisatrices américaines, concoctent un film, cela donne Greener Grass : une histoire aussi comique qu’absurde.

Un Desperate Housewives plus coloré et plus hypocrite que la célèbre série télévisée. L’histoire de deux amies au sourire forcé, plus altruistes que jamais, qui ont une relation à la famille… peu commune : Jill décide de donner son nouveau-né à Lisa et son mari. Et bam : la paranoïa, l’angoisse et le stress l’envahissent…

Chacune des scènes du film est plus absurde que la précédente. Des gros plans sur des baisers agrémentés d’appareils dentaires rendent le film on ne peut plus sexy… Quand on aime, faut savoir en baver.

Pour Lepolyester.com, un site de critique de festivals de cinéma, “il n’est plus question ici d’un simple grain de folie mais d’une plage entière”. Vous n’en ressortirez pas indemnes : pupilles pleines de couleurs acidulées, et rires aux lèvres, avec ou sans appareils dentaires.

Maëlys Braque

Rendez-vous le jeudi 17 octobre à 21h00 et le samedi 19 à 18h30 au théâtre ou le dimanche 20 à 16h15 au Concorde pour découvrir en avant-première “Greener Grass”.

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #FIF EDITIONS PASSÉES
#Les commentaires sont clos